5 grands défis organisationnels et humains liés au déploiement corporatif du BIM

Catégorie: Technique
Publié le 19 Septembre 2019 par Franck Murat

Cet article était originalement publié par ConTech Batiment.

Trop souvent, dans une transition numérique, l’effort est mis uniquement sur les aspects technologiques. Selon cette vision, implanter le BIM reviendrait alors à simplement mettre à niveau le parc informatique, acheter des licences et former le personnel. C’est l’erreur stratégique la plus fréquente que nous pouvons constater dans notre quotidien. Pour lutter contre, nous renvoyons souvent aux trop champs du BIM que sont les processus, la gouvernance et les technologies.

Un réel succès menant à une implantation du BIM pérenne et profitable ne peut se construire sans avoir cette approche globale. En guise d’illustration, nous vous présentons ici cinq défis organisationnels et humains, accompagnés de pistes de solutions, que nous rencontrons le plus souvent dans notre travail avec des organisations de toutes tailles.

Défi #1 - Connaissance approfondie de son organisation

Le but ultime de toute transition doit toujours rester l’amélioration de ses manières de faire. Il est donc primordial de se livrer à un travail d’introspection (entrevues, cartographie de processus, etc.) pour développer un regard réaliste, critique et le plus objectif possible sur son organisation. Avec cette base solide, il devient plus simple d’identifier et de prioriser les innovations pertinentes à apporter. De plus, les personnes impliquées dans ce processus d’auto-évaluation verront d’elles-mêmes la nécessité d’évoluer et prendront part activement au changement au lieu de le subir.

Défi #2 - Inclusion de l’ensemble des parties prenantes

Une transition réussie est l’affaire de tous! Commencez par bien clarifier les rôles et responsabilités de chacun. Définissez en priorité ceux des acteurs principaux du changement comme le “parrain” de la transition ayant un pouvoir décisionnel, le gestionnaire BIM et tout autre membre de l’équipe responsable du déploiement (experts techniques, responsables des standards actuels, etc). Cependant, que ce soit par des séances d’informations, des sollicitations informelles ou autres, pensez à intégrer tout le monde en fonction de leurs niveaux d’implication, y compris les plus réfractaires!

Défi #3 - Diffusion des bonnes connaissances

Dans la continuité du point précédent, l’expertise sur le BIM ne doit jamais reposer sur une seule et unique personne. évitez de cultiver le syndrome du héros et encouragez l’autonomie progressive des membres de vos équipes. Pour créer une redondance dans les savoirs internes, il est essentiel d’organiser tôt dans le processus les moyens et canaux de diffusions de la connaissance. De plus, assurez-vous de posséder les compétences requises à l’interne pour développer les stratégies et méthodes optimales. N’oubliez pas qu’être le meilleur du groupe ne suffit pas toujours à garantir le niveau d’expertise global. Au final, peu importe la forme, les protocoles, directives, procédures, recommandations, etc., doivent être clairement endossés par la direction afin d’en favoriser l’adoption par tous.

Défi #4 - Rétention du personnel

Ce n’est un secret pour personne: la rareté crée la valeur! Dans cette période de transition à l’échelle de l’industrie de la construction, le personnel qualifié est une denrée rare et recherchée. Portez une attention particulière à vos ressources clés afin de bâtir une équipe sur le long terme. Pour ce faire, la rémunération est un facteur de rétention majeur, mais il n’est pas le seul. La reconnaissance interne et externe, l’estime, l’attribution de responsabilités, l’implication stratégique, la stimulation intellectuelle, l’autonomie et la confiance sont également à considérer. Ils sont potentiellement tout aussi valorisants et déterminants pour ces personnes souvent passionnées et motivées.

Défi #5 - Maintiens du momentum

Par définition, une transition ne se fait pas du jour au lendemain. Planifiez stratégiquement et adéquatement afin de structurer et prioriser les actions à mettre en place sans se surcharger ou créer de périodes mortes. Une bonne planification appuie l’obtention de succès réguliers et récurrents permettant le maintien de l’engouement et de l’adhésion de tous durant cette évolution. La gestion du changement nous apprend, entre autres, qu’il est primordial de reconnaître, célébrer et bâtir sur ses succès. C’est une excellente manière d’initier une culture du changement et de créer une dynamique d’amélioration continue, essentielle à l’agilité que les organisations doivent avoir face à la rapidité de l’évolution technologique de notre époque.

Au vu de cette liste non exhaustive de défis, se limiter aux seuls aspects technologiques est loin d’être suffisant pour réussir sa transition numérique. Les innovations technologiques peuvent donc être perçues comme autant d’opportunités à (découvrir, analyser et) saisir, mais pour les concrétiser pleinement et sur le long terme, l’humain garde un rôle central et primordial.

Nous espérons que la mise en lumière des enjeux organisationnels et humains, par ces recommandations, vous permettra d’être plus outillés pour mieux déployer le BIM au sein de vos organisations!


Franck Murat
Directeur Expertise BIM/VDC, BIM One

En cliquant sur S'ABONNER, je reconnais avoir lu et accepté la politique de confidentialité.