Saviez-vous qu’il existe une hiérarchie dans la gestion du graphisme des éléments dans une vue Revit ?

Publié le 18 Mars 2019 par Raphaël Bélanger et Franck Murat
Catégorie: Technique

Saviez-vous qu’il existe une hiérarchie dans la gestion du graphisme des éléments dans une vue Revit ?

Dans Revit, lorsqu’un élément ne semble pas réagir au graphisme souhaité, plusieurs causes sont envisageables. Ne pas les connaître et chercher à résoudre le problème par la “méthode essai/erreur” peut causer beaucoup de frustration aux utilisateurs non avertis. Trop souvent nous avons vu des usagers, perdre du temps à passer aléatoirement toutes les possibilités qui causent la problématique. Il est donc essentiel de bien comprendre les principes et règles qui commandent les graphismes afin d’orienter correctement votre réponse.

Une hiérarchie du graphisme (encore trop) méconnue existe: en fait, certaines modifications sont plus fortes que d’autres. Chercher à corriger un problème visuel sans connaître cette hiérarchie devient rapidement inefficace et fastidieux, puisque toutes les tentatives ciblant des méthodes avec des priorités moins grandes que celles appliquées sur l’objet n’auront aucun impact.

Alors, quelle est cette hiérarchie?

Voici donc pour vous guider dans vos résolutions de problèmes graphiques, la liste* des items ou actions prioritaires, ou 1 est le plus fort et 10 le plus faible.

  1. Utilisation de l’outil Traits (ligne par ligne)
  2. Remplacements de graphismes dans la vue par élément (demi-teinte)
  3. Options d'affichage des graphismes (silhouette des arêtes)
  4. Remplacements de graphismes dans la vue par élément
  5. Filtres de vue
  6. Systèmes de gaine ou de canalisation (entre bas de la plage de vue et profondeur de la vue)
  7. Profondeur de la vue - style de ligne “Au-delà”
  8. Phase de constructions (remplacements de graphisme)
  9. Remplacements de visibilité/graphisme (ou remplacement par catégorie)
  10. Styles d'objet du projet

*Cette liste est une bonification de l’excellent article disponible sur le site d’Autodesk.

Exemple d’utilisation de cette liste

Dans le cas d’une vue où le remplacement graphique par phase s'applique (priorité 8), il est donc normal que la modification des remplacements de visibilité/graphisme (et ce, que les remplacements de visibilité/graphisme soient gérés par vue ou par gabarit de vue) ne donne pas de résultat concluant. Il faudra donc trouver une solution dans les points 7 à 1, puisque ce sont les items qui seront prioritaires par rapport aux remplacements liés aux phases de construction.

Note: Il est important de comprendre que les styles, les épaisseurs et les motifs de lignes du projet auront un impact à quasiment tous les niveaux de cette liste, vu que les remplacements ci-dessus se basent sur ces réglages disponibles dans les Paramètres supplémentaires de Revit.

Maîtriser cette hiérarchie

Maîtriser cette hiérarchie permet alors de mieux comprendre comment gérer les graphismes d’un projet. Même s’il y aura toujours des spécificités propres à chaque projet, voici quelques recommandations qui pourraient améliorer votre gestion interne.

Réfléchir en termes d’optimisation des changements potentiels est toujours une bonne idée dans Revit. Dans ce cas-ci, prendre la liste à l’envers donne une assez bonne indication sur l’ordre dans lequel établir ces graphismes dans son gabarit et dans les projets. Inutile de rappeler qu’un gabarit correctement préparé est primordial si l’on cherche à uniformiser nos standards et gagner en productivité.

Les réglages par projet ou par vue (ou ensemble de vues)

Ainsi, et après avoir réglé les styles, les épaisseurs et les motifs de lignes, définir les styles d’objets (priorité 10) et les remplacements de graphisme liés aux phases de construction (8), au sein de son gabarit est la meilleure pratique pour démarrer.

Styles, épaisseurs et motifs de lignes, toutes les lignes dans
        Revit sont régies par ces 3 réglages fondamentaux. Il est donc recommandé
        de les définir en premier et de mettre en place une logique et une
        nomenclature qui permettra de bonifier l’ensemble au fil du temps.
Figure 1.0 Styles, épaisseurs et motifs de lignes, toutes les lignes dans Revit sont régies par ces 3 réglages fondamentaux. Il est donc recommandé de les définir en premier et de mettre en place une logique et une nomenclature qui permettra de bonifier l’ensemble au fil du temps.
Les styles d’objets définissent la base des graphismes de chaque
        objet en projection (ou vu) et en coupe. Chaque catégorie ou sous-catégorie
        se voyant attribuer notamment des épaisseurs et motifs de lignes illustrés
        dans la figure 1.0 (en rouge, les 2 onglets à traiter en priorité)
Figure 2.0 Les styles d’objets définissent la base des graphismes de chaque objet en projection (ou vu) et en coupe. Chaque catégorie ou sous-catégorie se voyant attribuer notamment des épaisseurs et motifs de lignes illustrés dans la figure 1.0 (en rouge, les 2 onglets à traiter en priorité)
Une bonne gestion de vos remplacements de graphisme par phase de
        construction permettra de générer des dessins clairs autant pour démolition
        que pour construction. Ces remplacements s’appliqueront en fonction des
        phases et filtres de phases attribuées à vos vues.
Figure 3.0 Une bonne gestion de vos remplacements de graphisme par phase de construction permettra de générer des dessins clairs autant pour démolition que pour construction. Ces remplacements s’appliqueront en fonction des phases et filtres de phases attribuées à vos vues.

Par la suite, pensez à régler les gabarits de vue afin d’uniformiser les remplacements de visibilité/graphismes (9). Nous recommandons d’établir des gabarits de vue de base qui couvre tous les types de dessins que vous émettez. (Ex.: A100_Plan d’étage). Attention toutefois à minimiser le plus possible la quantité de vos gabarits afin qu’ils soient utiles et pratiques. Si à cause de tous les paramètres inclus dans vos gabarits, chaque vue ou presque nécessite un gabarit différent, vous avez probablement intérêt à exclure certains de ces paramètres pour gagner en efficacité et en réactivité (exemple: L’échelle de la vue). Autre astuce, si vous nommez vos gabarits de vues selon votre standard de nomenclature des feuilles, il sera plus aisé d'associer le bon gabarit de vue à chaque vue.

Gérer vos gabarits stratégiquement en incluant uniquement les
        paramètres nécessaires et suffisants pour ne pas les démultiplier. Le but
        est d’éviter qu’au final chaque vue possède son propre gabarit ou presque.
        (en rouge, 2 éléments usuellement à inclure)
Figure 4.0 Gérer vos gabarits stratégiquement en incluant uniquement les paramètres nécessaires et suffisants pour ne pas les démultiplier. Le but est d’éviter qu’au final chaque vue possède son propre gabarit ou presque. (en rouge, 2 éléments usuellement à inclure)

Avec la même logique, réglez également les profondeurs de vues et le style de ligne “Au-delà” (7), les systèmes de gaine et de canalisation (6), les filtres de vue (5) notamment ceux qui correspondent à vos standards internes et éventuellement les silhouettes d’objet (3). Pensez encore à les intégrer autant que possible dans vos gabarits de vue.

Hiérarchie des filtres

À propos des filtres, il existe aussi une hiérarchie dans la priorité des filtres . Les remplacements de graphismes basés sur le 1er filtre qui s’applique dans la vue l’emportent sur tous ceux des filtres suivants. Également, nommer les filtres correctement pour vous y retrouver. Une stratégie priorisant les types d’objets que le filtre contrôle et comment il les contrôle sera plus facile à comprendre et à gérer.

Exemple: Pour un filtre qui s’attaque aux murs selon les valeurs du paramètre "Fonction", le nom du filtre pourrait être: MURS_ Fonction _Fondation soit Catégorie_ Paramètre _Valeur de Paramètre . Le but étant de faciliter la compréhension des contraintes graphiques appliquées dans votre vue. Au final, lorsque vous avez des problèmes graphiques, la source du conflit sera beaucoup plus facile et rapide à cerner.

Mettre en place une nomenclature de filtres qui en reflète les
        caractéristiques principales facilite de beaucoup la compréhension et donc
        la gestion des contraintes graphiques appliquées dans la vue.
Figure 5.0 Mettre en place une nomenclature de filtres qui en reflète les caractéristiques principales facilite de beaucoup la compréhension et donc la gestion des contraintes graphiques appliquées dans la vue.

On comprend que tous ces réglages ont des portées plus ou moins généralisées à l’intérieur d’un même fichier Revit. Ils devraient donc être idéalement statués à l’échelle de la firme, intégrés au(x) gabarit(s) de projet(s) puis altérés au besoin, pour répondre aux spécificités graphiques des projets.

Les réglages par éléments

À la fois les réglages les plus “flexibles” et les plus “dangereux”, les points 4, 2 et 1 notamment ne devraient rester que des solutions de dernier recours. Pourtant, elles sont souvent les préférées des novices dans Revit, de par leur simplicité d’utilisation. Ce sont en fait, celles que l’on veut éviter le plus possible dans un projet, car vous devrez vous souvenir où vous les avez utilisées, que ce soit pour les modifier ou simplement pour ne pas avoir de mauvaise surprise quand vous modifierez vos gabarits, filtres, etc. Donc, sensibilisez vos équipes 1. à ne pas les utiliser sans réfléchir et 2. à aviser le reste de l’équipe lorsqu’elles sont utilisées. D’expérience encore une fois, plus il y en a, plus garantir des graphismes uniformes et maîtrisés deviendra mission impossible!

Remplacement de graphismes dans la vue par élément ou
        trait par trait. 2 méthodes parfois indispensables, mais à éviter autant
        que possible car très manuelles et difficiles à localiser et modifier par
        la suite. Remplacement de graphismes dans la vue par élément ou
        trait par trait. 2 méthodes parfois indispensables, mais à éviter autant
        que possible car très manuelles et difficiles à localiser et modifier par
        la suite.
Figures 6.0 et 7.0 Remplacement de graphismes dans la vue par élément ou trait par trait. 2 méthodes parfois indispensables, mais à éviter autant que possible car très manuelles et difficiles à localiser et modifier par la suite.

En conclusion

Vous l’aurez compris, ces recommandations s’appliquent essentiellement aux vues d’impressions et aux vues de travail partagées au sein de l’équipe. Il est sûr que pour une vue de travail temporaire, il n’y a pas vraiment d’enjeu à utiliser les outils disponibles comme on le souhaite pour arriver à ses fins.

Il y en aurait encore beaucoup à dire sur la gestion des graphismes dans Revit, mais j’espère que faire la lumière sur ce point subtil de l’affichage de vos éléments vous aidera à mieux comprendre et résoudre vos problèmes de graphismes. Et comme il vaut mieux prévenir que guérir, profitez-en également pour mieux vous préparer en bonifiant votre ou vos gabarits.

N’oubliez pas, ces “petits” irritants ont bien souvent un impact majeur sur l’adhésion des utilisateurs et donc sur le succès d’un déploiement organisationnel.


Raphaël Bélanger
Spécialiste BIM


Franck Murat
Directeur Expertise BIM/VDC

En cliquant sur Envoyer, je reconnais avoir lu et accepté la politique de confidentialité.