Catégorie: Stratégie
Publié le 6 Juillet 2021 par Marie-Ève Sirois et Franck Murat

Le début de l’histoire

La construction sera bientôt terminée. Les équipes de réalisation quittent le bureau de projet et le chantier un à un. Sitôt les ouvriers et gestionnaires de projet partis, l’adaptation à ce nouveau bâtiment, cette nouvelle infrastructure, visualisée virtuellement pendant des mois, débute. Pour vous, le brouhaha continue avec l’apprivoisement de ce tout nouvel actif, bien équipé et doté de multiples fonctionnalités. Les implantations d’outils de gestion se succèdent, les formations associées aussi. Avec l’effervescence du nouvel environnement bâti, vos équipes soulèvent plusieurs questions et propositions. En tant que propriétaire ou gestionnaire d’infrastructures/de bâtiments, vous faites face à un nouveau défi: opérer, entretenir et maintenir ce nouvel actif. Cette fois, contrairement à vos actifs existants, on vous a livré une maquette et une série de fichiers numériques. [Deux choix s’offrent à vous: la pilule bleue ou la pilule rouge.]

La pilule bleue: le statu quo

Vous êtes bien au fait des efforts que requiert une saine gestion de l’information. En début de projet, vous étiez motivé à l’idée d’avoir une seule source de données, juste et adéquate au sujet de vos actifs. Mais la réalité vous rattrape et les données se décuplent avec les outils... Vous appréciez l’économie d’espace que procure l’entreposage de plans et de documents techniques sur un disque dur… Mais que se passe-t-il avec la maquette? Quelques-uns de vos employés l’utiliseront au besoin, ou lorsqu’un projet de rénovation majeure sera réalisé dans le futur. [Fin de l’histoire.]

La pilule rouge: un nouveau périple commence

Vous avez choisi la voie des défis, mais vous assumez pleinement ce choix puisque votre objectif est d’appuyer vos pratiques de gestion sur une base solide: la connaissance de vos actifs. En effet, une saine gestion d’actifs est prioritaire pour vous et vous êtes soucieux de tirer profit des données et informations générées pendant le projet de construction. Vous savez également qu’au fil du temps, si ces données ne sont pas utilisées ou mises à jour, elles perdent de la valeur.

Et d’ailleurs, la mémoire vous revient… Non seulement pendant le projet vous avez visualisé l’actif à construire, mais vous avez également fait intervenir les équipes d’exploitation et d’entretien dans les revues de conception. Puis, ces équipes vous ont aidé à établir les requis d’information qui leur permettraient d’exploiter la valeur des données générées pendant la phase projet pour les étapes post-construction. Ainsi vous avez opté pour exploiter le plein potentiel de votre BIM non seulement pendant la phase de conception, mais également après celle-ci.

Et qu’en est-il des usages post-construction prévus?

[Ce chapitre est l’endroit où votre histoire s’insère. Seul votre contexte d’affaires pourra réellement déterminer quels sont les usages post-construction dont vous avez besoin. Quelles sont les données à forte valeur ajoutée pour votre organisation? Prenez tout de même quelques instants pour explorer le potentiel de votre BIM avec ces quelques pistes...]

  • Une bonne liste de locaux complète et uniforme, conforme à vos standards, avec les superficies et les fonctions associées vous serait-elle utile?
  • Et les actifs? Tenez-vous un registre d’actifs détaillés ou vous préférez les regroupements par catégories d’actifs? Que ce soit pour une liste d’équipements électromécaniques, de portes extérieures, de bassins de toitures ou encore de stations de métro, il est fort possible que cette fameuse liste fasse du chemin dans votre organisation. Mieux vaut que les actifs, et la localisation associée, soient bien nommés, dès le départ. L’extraction à partir d’une maquette pourrait vous sauver du temps… et des erreurs.
  • Pour vous et vos équipes d’entretien, ce sont peut-être les garanties et les inspections associées qui sont importantes puisqu’elles sont une source d’économies potentielles et de fiabilité de la performance des systèmes.
BIM = Attributs Actifs Localisations

Bref, que ce soit pour une importation vers un logiciel d’entretien ménager, de maintien d’actifs ou encore d’accès sécurisés, des données de qualité constituent un excellent point de départ à l’analyse d’espaces ou l’implantation d’outils de gestion. D’autre part, une fois les usages post-construction déterminés, il vous faudra ensuite implanter un processus de gestion de l’information, qui assigne les ressources et outils nécessaires requis pour atteindre vos objectifs. Surtout, ne négligez pas les efforts de mise à jour des données… ni ceux associés à avoir la même information, erronée ou incomplète, à 7 endroits différents! Tout est question de planification et d’organisation dès le moment où vous avez accès à une source juste et adéquate de données. [C’était l’autre fin de l’histoire; mais ce n’est que le début.]


Marie-Ève Sirois
Gestionnaire - projets spéciaux, BIM One


Franck Murat
Directeur expertise BIM/VDC, BIM One

En cliquant sur S'ABONNER, je reconnais avoir lu et accepté la politique de confidentialité.